Trophée Eric Bompard - 17 au 19 novembre 2006- Paris Bercy

Danse sur glace, programme libre

 

Neuf mois ont passé depuis Turin et un vent nouveau souffle chez les danseurs. Tatiana Navka & Roman Kostomarov à la retraite, les dés semblent redistribués, même s’il est clair que cinq couples restent en étroite concurrence, parmi lesquels les Américains Tanith Belbin & Benjamin Agosto et les Canadiens Marie-France Dubrueil & Patrice Lauzon. A Paris, ces deux couples ne faisaient pas partie des engagés mais la bataille s’annonçait serrée entre Denkova/Staviski, Delobel/Schoenfelder et Faiella/Scali. Un présage qui s’est confirmé dès la danse imposée, les Bulgares prenant la tête de la compétition devant les Français et les Italiens. Et cette hiérarchie n’a pas été bousculée lors de l’épreuve originale, puis lors du programme libre. Il faut dire que Albena Denkova & Maxim Staviski ont réalisé une très belle prestation lors du libre avec un thème plus qu’original : celui des sept péchés capitaux. « On a voulu changer et travailler plus sur l’interprétation, confie la championne du monde bulgare. On a préféré placer moins d’éléments très techniques et développer notre personnalité. »

Carron/Jost sur la pente ascendante
La personnalité, c’est aussi ce qui caractérise les danseurs de Muriel Zazoui. Associés depuis 2005, Pernelle Carron et Mathieu Jost ont largement réussi leur Trophée Eric Bompard. Transportés par « La Foule » et « Venez Milord » d’Edith Piaf, les Lyonnais ont séduit le public du POPB et ont surtout pris du plaisir sur la glace. Un plaisir qui transparaissait sur leurs visages ce qui ne fut pas le cas pour Nathalie Pechalat et Fabian Bourzat. Malgré un programme libre original sur le thème des « Quatre Saisons », le couple a perdu de nombreux points sur deux erreurs de Fabian et surtout sur sa chute lors d’une séquence de pas. Résultats, ils échouent à la septième place finale juste devant leurs camarades de glace Carron/Jost.


Classement du programme libre :
1. Albena DENKOVA / Maxim STAVISKI (BUL) : 97.78
2. Isabelle DELOBEL / Olivier SCHOENFELDER (FRA) : 97.72
3. Federica FAIELLA / Massimo SCALI (ITA) : 88.23
4. Tessa VIRTUE / Scott MOIR ( CAN) : 83.75
5. Anna CAPPELLINI / Luca LANOTTE (ITA) : 79.01
6. Pernelle CARRON / Mathieu JOST (FRA) : 78.07
8. Nathalie PECHELAT / Fabian BOURZAT (FRA) : 72.54

« Nous n’étions pas finis »
« Volés » lors des derniers Championnats d’Europe, c’est presque symboliquement qu’Isabelle Delobel & Olivier Schoenfelder ont choisi cette année le thème de « Bonnie and Clyde », le célèbre couple de braqueurs. « Ça faisait un petit bout de temps que l’on y pensait, explique la Clermontoise. Frida aussi nous tenait à cœur mais là c’est un programme plus actuel qui nous colle plus à la peau ». Médaillés d’argent du Bompard pour la deuxième année consécutive, Delobel/Schoenfelder se sont donc remis de leur quatrième place aux Jeux Olympiques de Turin. « Au lendemain des Jeux, nous avons eu beaucoup de retour des gens et notamment lors de la tournée avec l’équipe de France. Ils ont vibré avec nous et c’est ce qui nous a fait aller de l’avant », poursuit Isabelle. Et c’est avec un soupçon de revanche et un brin d’humour que les Lyonnais se sont appropriés « Bonnie and Clyde » : « Contrairement à la véritable histoire, nous avons changé la fin dans notre programme parce qu’ils n’avaient pas une fin de vie heureuse. C’est aussi un symbole, une manière de dire que nous n’étions pas finis après les JO… ». Ce week-end, le message est donc passé et Bonnie Delobel et Clyde Schoenfelder rêvent maintenant d’un titre européen et d’une couronne mondiale.

 

Adeline Sennecheau


(photo de Virginie Baudinet)

Classement final :
1. Albena DENKOVA / Maxim STAVISKI (BUL) : 197.25
2. Isabelle DELOBEL / Olivier SCHOENFELDER (FRA) : 194.62
3. Federica FAIELLA / Massimo SCALI (ITA) : 176.62
4. Tessa VIRTUE / Scott MOIR ( CAN) : 160.12
5. Anna CAPPELLINI / Luca LANOTTE (ITA) : 159.77
7. Nathalie PECHELAT / Fabian BOURZAT (FRA) : 153.30
8. Pernelle CARRON / Mathieu JOST (FRA) : 151.93