Championnats d'Europe - 17-22 janvier 2006 - Lyon

Dimension supérieure
Libre Couples

Le travail paie. Depuis cet été, Marylin Pla et Yannick Bonheur travaillent d’arrache pied avec leurs nouveaux entraîneurs, Stéphane Bernadis, multiple médaillé européen, et Jean-Roland Racle, directeur des équipes de France. Leurs efforts sont enfin récompensés. Hier soir, sur la glace du Palais des Sports de Lyon Gerland, ils ont accroché la sixième place des championnats d’Europe, atteignant ainsi l’objectif fixé par Jean-Roland Racle. Heureux, ils l’étaient. Marylin raconte : « Dans le dernier porté, j’ai tout à coup entendu le public qui nous encourageait généreusement. J’ai pensé « c’est pas génial ce moment ?!! » ».
Voilà quatre ans que Marylin et Yannick patinent ensemble. Il faut du temps pour former un couple artistique car c’est une discipline exigeante et dangereuse – comme l’a rappelé hier la chute impressionnante, mais heureusement sans gravité, du jeune couple tchèque. Aujourd’hui, le couple des Français Volants a fait d’énormes progrès. Certes, il reste encore à améliorer les sauts individuels de Yannick, mais le travail fourni depuis quelques temps leur a permis d’acquérir des automatismes. « J’avais très peur en début de programme ; c’est grâce aux réflexes acquis cette saison que j’ai pu assurer » explique Marylin. Stéphane Bernadis se montre, quant à lui, plutôt optimiste pour la suite : « Après cette saison olympique, de nombreux couples vont se retirer, ce sera l’occasion de s’engager dans le tunnel qui conduit aux médailles… » confie-t-il.
Mais avant de penser à la saison prochaine, il faut tourner son regard de l’autre côté des Alpes. Les Jeux Olympiques de Turin leur sont à portée de patin. Dans quelques jours, le CNOSF devrait confirmer leur participation à ces Jeux.
Rappelons qu’à l’automne dernier, à Vienne, Marylin et Yannick avait obtenu une place pour la France pour les Jeux. Ce ne serait donc que justice – et logique ! – que le jeune couple défende les couleurs de la France à Turin.

Par ailleurs, sur la première marche du podium des championnats d’Europe, on retrouve les indétrônables russes Totmianina/Marinin. Leur performance était propre, leurs lignes toujours parallèles, leurs mouvements synchronisés… ; l’émotion viendrait presque de la perfection de leur exécution plutôt que de leurs expressions. Et pourtant, ils reviennent de loin : il y a quinze jours, Tatiana était à l’hôpital pour un problème d’estomac ; elle a perdu du poids car elle est obligée de manger une alimentation de bébé ! C’est donc avec une émotion particulière qu’elle a savouré l’hymne russe lors de la remise des médailles. Des allemands prometteurs, Aliona Savchenko et Robin Szolkowy, occupent la seconde marche du podium. L’autre paire russe, Petrova/Tikhonov, a un peu faibli sur le programme long ; ils sont troisièmes mais restent satisfaits : « Etant donné sa blessure à la jambe gauche et donc son manque d’entraînement, ma partenaire a fait un bon boulot ce soir ! » explique Alexei. À Turin, les russes devront compter avec les couples chinois, très performants…

Anne-Claire LETKI

Classement final :
1. Tatiana TOTMIANINA / Maxim MARININ (RUS) : 195.87
2. Aliona SAVCHENKO / Robin SZOLKOWY (GER) : 188.08
3. Maria PETROVA / Alexei TIKHONOV (RUS) : 187.04
6. Marylin PLA / Yannick BONHEUR (FRA) : 138.20