« Les hommes de l’Equipe de France »

 

Bilan de saison avec Brian et Frédéric

 

 

Lors du gala d’Annecy 2004, Esprit Patinage a rencontré Brian et Frédéric :

une occasion d’évoquer cette saison 2003/2004, riche en émotions et en médailles…

Brian Joubert  

Es-tu satisfait de ta saison ?

 

Oui, globalement cela a été une très bonne saison. Champion d’Europe, vice champion du monde. J’ai beaucoup appris et c’est un bon point pour l’année prochaine…

 

Tu as donc décroché l’or aux championnats d’Europe, quelles ont été tes sensations ?

 

Tout d’abord, ça surprend ! C’est vrai que je voulais l’avoir cette médaille, mais je ne pensais pas que ça allait arriver aussi vite ! Je pensais peut-être l’obtenir la saison prochaine, pas cette année ! Mais bon, tant mieux, on ne va pas cracher dessus ! (rires)

 

Comment se passent tes rencontres avec Plushenko ?

 

Avec Plushenko, on se respecte, on respecte ce qu’on fait. C’est vrai que lui, je l’ai battu aux championnats d’Europe et moi, il m’a battu au monde. Donc c’est amusant, c’est bien même. Sinon lorsqu’on se rencontre dans les vestiaires, on se dit bonjour. En bref, voilà nos relations !...

 

Qu’as-tu ressenti pour ton premier podium mondial ?

 

C’était fantastique car cette médaille est quand même importante ! Ce n’est pas rien d’être vice champion du monde ! En trois ans, je suis passé de la treizième place à la seconde place. C’est très bien.

 

Quel est ton programme pour la saison prochaine ?

 

La saison prochaine, je vais continuer à m’entraîner sur Poitiers. Je vais travailler avec Alexei Yagudin et Laurent Depouilly. Et j’espère être champion d’Europe, c’est-à-dire conserver mon titre, et aussi être champion du monde.

 

As-tu l’impression d’être le nouveau leader de l’équipe de France ?

 

J’espère tout simplement que je motive les autres membres de l’équipe. En fait, je le sens… car lorsque j’ai ramené des médailles, je voyais bien que les autres patineurs avaient envie de faire comme moi, et avaient envie de réussir. C’est super cool que je puisse les motiver comme ça !

 

Quelle est  l’ambiance de la tournée 2004 ?

 

On a une équipe de France où il y a une super ambiance. On s’éclate bien ! On patine sans pression donc ça nous permet de nous relâcher.

 

Et comment est le public ?

 

Le public… c’est un super public, donc ça va !

 

On vient de me dire (voir interview de Marylin) qu’il fallait parfois le remuer un peu ?

 

Bon, c’est vrai, de temps en temps, il faut le remuer, spécialement à Annecy !...

 

Propos recueillis par Anne-Claire.

 

 

Voir interview de Frédéric Dambier